Travail quotidien

"Les moines trappistes se contentent de repas simples et s’abstiennent dès lors de manger de la viande."

Traditionnellement, les moines de Westmalle assurent eux-mêmes leur propre subsistance, par leur travail et par le commerce. C'est la raison pour laquelle on retrouve une boulangerie, une ferme, une fromagerie et une brasserie au sein des murs de l'abbaye.

Jadis, la ferme incluait également des cultures, mais depuis 1932, les moines ne pratiquent plus que l'élevage de bêtes. Leur grand cheptel de vaches sert essentiellement à la production de lait. Les repas quotidiens des moines trappistes comportent beaucoup de produits laitiers, car ils ne mangent pas de viande. Cette dernière est en effet un produit trop luxueux. Une partie du lait est transformée en fromage trappiste dans la fromagerie, le reste est vendu à la laiterie voisine. 

La brasserie trappiste

"Le résultat de ces tâches quotidiennes est un mix de savoureux produits trappistes. "

Comme dans toutes les abbayes trappistes de Belgique, il y a également une brasserie dans les murs de l'abbaye. Ici, les moines assurent essentiellement la direction générale, et ont confié le brassage proprement dit et les autres tâches à des collaborateurs extérieurs.

Le résultat de ces tâches quotidiennes est un mix de savoureux produits trappistes, dont profitent aussi bien les moines que le monde extérieur. Ces produits ne sont pour la plupart commercialisés qu'à petite échelle, car ils ne servent qu'à assurer leur propre subsistance. Les fromages produits ne sont par exemple vendus qu'à la porte de l'abbaye ou dans quelques magasins exclusifs (Où trouver les fromages ?). La bière trappiste en revanche connaît une plus large diffusion  (Où trouver les bières au fût ?) dans l'horeca, dans des commerces de boisson et dans de grandes surfaces.

site by Intracto